A propos

Qui êtes-vous ?

Ma photo

J'ai séjourné dans 15 pays, divers continents, et j'ai visité 32 pays.Mon parcours est trop long que pour être résumé en quelques mots. 60 ans d'expatriation en Argentine, Philippines, Afrique du Nord, centrale et du sud. Pleine de passions: la cuisine, les plantes médicinales, l'artquilt, le design, les hommes...Je parle français, anglais et espagnol quasi couramment. . je me débrouille en swahili et en wallon. Je n'aime pas hier, je vis demain. je suis curieuse.Medium  et je suis Maître de Reiki, diplômée en hypnose (non médicale) 

Actuellement je me consacre à la garde de maisons et d'animaux pendant l'absence des propriétaires.

mardi 9 août 2016

Blackout poetry.

Mais donc qu'est-ce?
J'emprunte à Bernard Weber dans La voix de la terre, cette phrase :"Ces juxtapositions de mots enchaînés comme des perles pour former des entités différentes"
C'est la meilleure explication pour cette forme d'expression artistique que je viens de découvrir.

Voici mes premiers essais, pages extraites du livre Conversations with God , Book 2.



 There is perfection in everything. Feel your feelings. Cry your cries. Laugh your laughs. Quiet the mind and move deep within the soul.


What about past lives? You are a Divine Being . You 're being you, here, how-you can also be, and have been-other "selves" in other "ties" and "places".

 Life has more to offer than you've never imagined. You experience what you express. You expresse what you have to express .You have what yu grant yourself.
It is necessary for you to experience life.


Collective good is the best. Common interest is the richest.
And this is great society.

mardi 3 novembre 2015

Atelier zentangles.

Demain j'ai accepté de parler des zentangles lors d'une réunion de "banco del tiempo".
C'est une banque d'échanges de services.
J'ai horreur de parler en public, et en plus en espagnol, mais je ne sais pas pourquoi cette fois je m'en fiche. Peut-être est-ce parce que je sais que mon espagnol est loin d'être parfait mais je sais aussi que c'est gratuit, que je ferai de mon mieux et qu'elles en sauront plus en partant qu'en arrivant.
Plusieurs personnes m'avaient demandé d'échanger des heures de cours mais comme j'aime être libre comme l'air, comme nous partons souvent faire des gardiennages d'animaux, je n'ose pas m'engager.

Tout le monde aura sa connexion wifi, c'est chouette ainsi tous les liens que j'ai préparés à ce sujet seront accessibles pendant l'atelier et après, ce qui me permettra de rester en contact et d'aider si besoin en est sur ma page FB On zentangle.

Vous avez déjà vu plusieurs de mes zentangles dans mon blog.
Voici  ceux que je viens de faire pour donner des exemples.
A partir du dessin d'une simple feuille, tout le monde peut en faire autant que moi, il ne faut absolument pas savoir dessiner contrairement à ce que tout le monde pense en voyant les zentangles. Demandez-moi de dessiner une banane , je la dessinerai comme un enfant en maternelle.


Les deux suivants illustrent comment on peut s'inspirer d'un motif et en créer un autre.

Photo de Doodle Addicted 

ma version
Et aussi quelques exemples




lundi 31 août 2015

Des ronds

Ici je crois que je prends un tournant en utilisant l'aquarelle et uniquement des cercles.J'adore la versatilité et le flou de l'aquarelle depuis que j'ai appris son utilisation à l'école d'arts d'Altea

L'application percolator en est une parfaite illustration mais je ne m'en étais pas rendue compte.
J'ai d'abord été séduite par la réalisation que j'ai trouvée sur Pinterest
 puis en cherchant à créer une nouvelle photo de profil je suis passée par percolator et j'y ai retrouvé le même principe. ce qui me plaît surtout, c'est le non coloriage, le dépassement des frontières, sortir des chemins balisés.

Voici ma nouvelle réalisation dont pour une fois je suis très fière, en la regardant je me dis encore: ah que j'aimerais pouvoir en faire autant.

Bon j'avoue il y a encore des progrès à faire mais j'ai encore tellement d'années devant moi, oups je sors.

Et avant de faire elle-ci qui sera ma photo de profil de septembre, il faudrait que je rajeunisse d'un quart de siècle.



vendredi 24 juillet 2015

The global artwear,beading and Sanaa Gateja




Inspirée par l'oeuvre de Sanaaa Gateja, une nouvelle "passion"est née. Je cherche un travail de patience qui va durer longtemps car je suis hyperactive, je vais trop vite, je n'arrive pas à meubler le temps. Il reste des trous. Perler prend du temps, go Marie Claire.

Voici  le tableau de Sanaa Gateja qui m'a inspirée.
Quelques détails glanés sur le web sur ce grand monsieur.


Sanaa is an artist with an extrordinary attitude and relationship with material he uses as painter, designer, teacher and innovator. Sanaa is recognised for his contribution to poverty alle viation by promoting the art of beads from recycled paper among women communities in Uganda. The thinner longer beads are made by rolling up paper very tightly and varnishing the outside while rounder beads ar made by compressing dyed paper and gluing the outside similarly to papier mache.

Sanaa Gateja is the founder of Kwetu Africa Art and Development Center based in Lubowa, Kampala, Uganda.
he started the center 22 years ago to research, innovate and create art using easily available material. He trains mainly rural communities in skills using art to fight poverty.
One of his unique contributions is the innovation of recycling paper into beads in 1990 at his Kwetu Studio Kilembe in Wester Uganda. The paper beads have spread throughout East african communities providing a livehood to as many as 50.000 especially women and youth.
As nd artist and social entrepreneur Sanaa was groomed into the community work after he worked with the Ugandan Minsitery of Community and Development from 1968 to 1970. The rise and responsability in the Crafts sector saw Sanaa representing Uganda as the manager of the Ugandan Pavillon at the International Expo in Osaka Japan in 1970 after which he immigrated to Mombasa Kenya.
Sanaa started his Art end Design career in Mombasa, Kenya.Opened the first Art Gallery called studio Sanaa at the old port of Mombasa ld town and later to Moi avenue High street. he was among the first to exhibit the traditional arts of Kenya, from functional arts of Northern Kenya, Lamu and Somalia to basketry and jewellery of the East african coast. He orked closely with other pioneer art organizations in Mombasa such as Bomlolulu, Mombasa Home Industries ans African heritage in Nairobi.
Sanaa sold the Gallery to return to the university and trained as a jeellery designer in Florence Italy from 1982*83.He finished his studies in London after which he worked within the art and jewellery trade in London for 6 years. He as a member of the British Crafts Council and an active member of Diaspora Artists in the UK. Sanaa Held exhibitions at the African Centre Covent Garden, TRoyal Festival Hall Southbank* New Horizons with Diaspora Artists.
To celebrate uganda's liberation in 1986, Sanaa hold a solo Art Exhibition* The home coming, at the african Centre Covent Garden. There years later he returned to Uganda and started Kwetu Africa art and design centre.Apart from being well known for his contribution in the design and Crafts circles in the region, Sanaa is one of the East pioneer artists permanently on display in Uganda and at the National Museum in Kenya and others around the world.
Based in Lubowa Kampal, Sanaa has a design label and very active in the Arts and Culture of the Region.

He exhibited at the Umubano Hotel in Kigali, on Pinterest there are pictures of his paintings and beadings on barkcloth.





Alors, comme je suis une admiratrice fervente des oeuvres de Sanaa Gateja et qu'à l'époque au Rwanda je lui avais commandé un morceau de tapa d'Uganda, que j'ai encore des perles que j'avais achetées sur un marché de Nairobi, que j'aime les arts premiers, j'ai découpé un morceau du morceau en petits morceaux et voici ma première réalisation.



La deuxième c'est celle-ci mais je ne l'aime pas du tout, vais-je tout découdre? Non me dirait un de mes amis artistes, il y aura toujours quelqu'un qui trouvera que c'est beau, et je crois qu'il a raison.


Et ce 3ème qui me parle beaucoup et qu'un ami a surnommé "Mandela"


La nuit des étoiles du 08/08/2015












J'ai retrouvé dans mes photos celle d'une veste en écorce d'arbre battue du Musée de Butare au Rwanda.

Détail

 L'écorce d'arbre (Tapa) a été utilisée en Afrique équatoriale par de nombreuses ethnies,  par les pygmées notamment. Dans le golf de Guinée ce sont surtout les arbres du genre Antiaris qui sont employés, dans les autres régions ce sont des arbres du genre Ficus .